Beni : Les infirmiers de la zone de santé de Beni maintiennent la suspension de leurs activités

Les infirmiers de la zone de santé de Beni maintiennent la suspension de leurs activités

Suspendues depuis le mercredi dernier, les activités de soins n’ont pas repris ce vendredi 24 juillet 2020 comme prévue. Les infirmiers de la zone de santé de Beni estiment que l’émotion est encore grande dans leur chef. Ceci, 48heures après le meurtre d’un de leur, l’ancien Infirmier Titulaire de Paida et Superviseur dans la ZS de Beni.

Ces professionnels de la santé ont donné cette nouvelle ce vendredi à l’issue de leur rencontre avec le maire ai de Beni. D’après Kambale Munyama Moise, président de l’ordre des infirmiers en ville de Beni, la reprise des activités n’a pas été possible. Et ce, pour deux raisons principales. La première, les infirmiers sont encore sous émotion à la suite de la perte de leur collègue Joseph. De deux, les responsables intellectuels du meurtre de Joseph ne sont pas encore connus. Ceci, malgré la tenue du procès des suspects aux arrêts.

La grève se prolonge jusqu’au mardi

Eu égard à tous cela, les infirmiers de la zone de santé de Beni ont donc décidé de prolonger leur mouvement de grève. Ainsi, les activités préventives comme promotionnelles dans la zone de santé restent suspendues. En plus, l’envoie des rapports journaliers, hebdomadaires ainsi que mensuel n’auront plus lieu non plus.

Mr Kambale Sivasima Joseph, ancien Infirmier Titulaire de Beni-Paida et superviseur au Bureau de la Zone de Santé de Beni a été tuée la nuit de mardi à ce mercredi, 22 juillet 2020 à Beni. D’après des sources sur place, l’acte serait signé des hommes porteurs d’arme à feu et vêtus en tenue semblable à celle des militaires FARDC.

Ce meurtre a été à la base d’une vive tension dans les quartiers Paida et Rwangoma. Les manifestants ont emporté le corps du pauvre Joseph sur un brancard de fortune pour la morgue de l’hôpital général de Beni. Le corps du regretté Joseph devra être inhumé ce samedi, 25 juillet 2020.

Vues : 28

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Appelez directement ici

%d blogueurs aiment cette page :