Butembo-Beni : Des conflits politiques soupçonnés dans l’application de la gratuité de l’enseignement de base

Des écoliers dans une école Beni

L’application de la gratuité de l’enseignement de base en RDC continue à faire parler plus d’un. Dans la sous division de l’EPSP Nord-Kivu II, certaines autorités soupçonnent des interférences politiques dans l’application de cette mesure du chef de l’Etat. Au cours de la parade hebdomadaire de ce lundi, 03/02/2020 à la mairie de Butembo, le directeur de la sous-division de l’EPSP NK II a annoncé la suspension de quelques chefs d’établissements. Ces derniers sont accusés par leur chef de demander de l’argent aux parents des élèves des niveaux concernés par la gratuité. Parmi eux, celui de l’Institut Kavaghendi et de Butembo.

Cependant, le bourgmestre adjoint de la commune de Vulamba soupçonnent un conflit d’intérêt aussi politique de la suspension de ces chefs d’établissement. Pour lui, cette question peut se régler à l’amiable bien que la suspension soit une mesure administrative légale.

De son côté, M. Kadawa, le directeur de la sous-division de l’EPSP NK II rejette toutes ces allégation. Il a fait savoir que toutes les décisions qu’il arrête visent à établir l’autorité de l’Etat dans son entité. Il précise que les enseignements NU (Non Payés) sont désormais pris en charge par le gouvernement depuis janvier et les NU (Nouvelles Unités) le seront d’ici Avril prochain.

Toutefois, M. Kadawa fustige le comportement de certains responsables suspendus qui « instrumentalisent » leurs élèves et qui les appelleraient à des manifestations. Pour lui, c’est un incivisme. Ainsi, il pense que ces suspendus devraient emprunter la voie légale de relation.

Vues : 7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Appelez directement ici

%d blogueurs aiment cette page :